Vol Libre Diois
Le Diois

Le Diois

Informations générales concernant le Diois

Géographie

La vallée du Diois se situe au pied du Vercors sud sur une zone charnière entre les Alpes du Nord et les Alpes du Sud. Les montagnes sont constituées essentiellement de calcaire comme les Bauges ou la Chartreuse toutefois les sols y sont plus secs et la végétation plus « méditerranéenne » (pins, buis, petits épineux de toutes sortes, peu de feuillus).

La ville de Die

Météo

De par sa situation géographique « charnière » nord-sud, nous retrouvons cette particularité au niveau météo. L’influence méditerranéenne trouve ses limites chez nous. Ainsi, on peut discerner facilement la différence d’humidité entre le Vercors vert et feuillus, et la vallée de la Drôme plus sèche et aride.

Il arrive parfois de voler sous le soleil dans le Diois, alors qu’il pleut à 20 km jusqu’aux limites sud du Vercors.

En revanche avec le vent du nord, il est fréquent d’observer l’apparition de nuages de type orographiques sur ces mêmes crêtes. Ces nuages se forment au vent, côté Vercors. En général, leur base enveloppe les sommets et crêtes des cols de Vassieux et du Rousset, puis se désagrègent sous le vent côté Diois. Leur épaisseur varie selon le taux d’humidité et la vitesse de vent du moment. Leur aspect lisse laisse paraître aisément à l’œil leur mouvement d’effondrement côté Diois. Certains jours, ils peuvent prendre l’aspect d’un effet de Foehn local engendrant une couverture nuageuse sur le Vercors et un « trou bleu » sur le Diois. Quoi qu’il en soit, ces nuages indiquent obligatoirement la présence du vent du nord. Il est donc très fréquent de voler à Luc avec ce phénomène juste en face.

Sur l’axe est-ouest, la région est aussi une zone charnière entre la vallée du Rhône et le massif du Dévoluy. Ainsi, on peut être confronté aux désagréments de la vallée du Rhône : inversions fréquentes, plafonds plus bas, avec une entrée possible de Mistral surtout s’il est annoncé à plus de 50 km/h à Valence. Le secteur de vent dominant est censé être de nord, toutefois les conditions de sud sont assez fréquentes.

Aérologie locale en été

La brise générale est nord, rarement trop forte pour la pratique du parapente. Si c’est fort c’est qu’il y a un brin de vent météo. Elle se fait ressentir à partir de midi et s’installe rapidement. Le secteur de la brise nord diverge en ouest sur la région de Châtillon et son verrou par lequel passe l’alimentation de Boulc, des cols de Grimone et Menée. Ainsi, il faut être vigilant sur Châtillon, seul endroit où l’on peut voir un parapente reculer en basse couche. D’une manière générale, les brises ont la particularité de se trouver plus haut que la hauteur moyenne des reliefs environnants. Même les sommets les plus élevés ne se trouvent pas loin de l’influence des brises de la vallée.

Bien que rarement trop fort, le régime de brise est suffisant pour contrer le vent météo de sud (jusqu’à 20 km/h), et rendre possible le vol sur le site de Clamontard (Luc-en-diois). Ces conditions sont idéales pour y réaliser des vols en triangle ou en aller-retour.

Par conditions classiques de météo nord faible, les matinées à Clamontard sont très souvent calmes et permettent de nombreux vols débutants. Cette particularité se retrouve aussi les jours de Mistral (phénomène certainement dû à l’inversion nocturne qui n’est pas encore résorbée). Ainsi, il y est fréquent de voler en dynamique le matin les jours de Mistral. Cependant gare aux euphories qui rendent imprudents. Bref quand ça commence à scotcher on a juste le temps d’aller se poser avant les premières vilaines rafales (voir les particularités du site de Luc).

Bien que la brise du Diois soit nord, une bascule ouest peut se faire sentir en fin d’après midi, voire en milieu d’après midi. En effet, les fortes brises d’ouest qui sévissent sur les secteurs de Couspeau (Bourdeaux), d’Aucelon et d’Aurel peuvent largement prendre le dessus. Il est d’ailleurs fort difficile de progresser face à l’ouest au départ de Luc et ce même de bonne heure.

Les thermiques sont généreux a partir de 10h-11h en face Sud et 12h-13h en nord. Les plafonds y sont généralement plus bas que dans la Durance et plus élevés que dans le Royan. En vol de distance, une limite très nette est marquée au sud à partir de Valdrôme ou le col de Cabre, où les plafonds sont souvent plus hauts. Le phénomène inverse se fait sentir vers le nord, une fois passés les contreforts du Vercors. Les vols vers l’est (jusqu’aux cols de Grimone ou Menée) se feront dans une aérologie soumise à l’influence du Diois.

Attention : vol réalisé avant l’apparition de la nouvelle Zone de Sensibilité Majeure au niveau du Glandasse.